Plus de 2000 salariés des deux institutions revendiquent depuis aujourd’hui une augmentation de salaire de 10%, et bloquent les services. Les négociations se poursuivent.