« L’ex vendeur de voitures » ou « Lapoloyon zéro«  pour désigner Bruno Nestor Azérot, le « vieux » du MIM pour Alfred Marie-Jeanne, « la petite héritière » pour Jenny Dulys-Petit, « fimèl mal crab » pour Catherine Conconne et Chantal Maignan… l’exécutif de l’UMP Martinique n’a pas apprécié le ton de la missive de Karine Mousseau vis à vis des adversaires politiques.

Dans un communiqué signé à quatre mains, Marc Sefil et Fred-Michel Tirault annoncent la suspension de Karine Mousseau de ses fonctions de porte-parole de l’UMP Martinique. «  Karine Mousseau à été suspendue de son poste de porte parole de l’Ump Martinique, suite à son article paru dans le FA du 5 février. Les écrits de Mme Mousseau qui n’engagent qu’elle même, ne correspondent nullement à l’éthique de l’Ump Martinique« .

@polpubliques