Le président du conseil exécutif de la CTM est convoqué au tribunal correctionnel ce mercredi 2 mars 2016 pour répondre des accusations de « prise illégale d’intérêt, faux et usage de faux » dans l’affaire du financement d’une opération de coopération régionale. La reconstruction d’une école à la Dominique avait fait l’objet de plusieurs délibérations de l’ancien conseil régional entre 2004 et 2010. Des délibérations présentant des montants différents, et des intervenants dans le cadre de cette opération (Maguy Marie-Jeanne et Mark Frampton), qui avaient suscité l’ouverture d’une enquête.

Un procès qui suscite la colère des militants du MIM, qui se regroupent devant le palais de justice depuis mardi soir. ces derniers évoquent un « procès politique colonial », qui aurait pour but de « punir » la victoire de l’élu lors des dernières échéances électorales.

Plusieurs citoyens souhaitent de leur côté se porter parties civiles, et demanderont ce matin le report de ce procès pour que leur demande soit examinée par le tribunal administratif.

@polpubliques