Confidentiels – Fondateur du « Cercle Démocratique Martiniquais », Johan Gaudoux, conseiller municipal d’opposition du Lamentin, se place une nouvelle fois au centre…de la droite martiniquaise. Il a pourtant pris ses distances vis à vis de son ancien parti, l’UMP. Et plus encore, il annonce ne pas souhaiter figurer sur une liste en vue des territoriales de décembre 2015. Serment de politicien ? A 28 ans, le jeune homme a déjà un parcours politique bien chargé. Leader des « jeunes populaires » de Martinique (jeunes UMP), il est en 2012 le suppléant de Naëma Tilhac (elle même 20 ans alors) aux législatives sur le Centre-Atlantique, circonscription qui intègre sa ville du Lamentin. Ils y conduiront une campagne remarquée, recadrant au passage Alfred Marie-Jeanne…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres