Intervention de Claude LISE, le jeudi 10 décembre 2015

Chers concitoyens,

La fusion des listes conduites précédemment par Alfred MARIE‐JEANNE et Yann MONPLAISIR fait partie de ces évènements qui surviennent dans des circonstances exceptionnelles quand des responsables politiques savent se hisser à la hauteur de la situation à laquelle ils sont confrontés.

La Martinique connait actuellement une situation d’une exceptionnelle gravité : sur le plan économique et social bien sûr, mais aussi en ce qui concerne l’état de régression démocratique que nous connaissons depuis 5 ans.

Eh bien, face à cette situation, des femmes et des hommes politiques ont démontré qu’ils étaient capables de mettre l’intérêt général bien au‐dessus, de tout intérêt partisan ou personnel.

Ils ont fait le constat que dans la présente campagne ils dénonçaient les mêmes responsables de la situation actuelle. Qu’ils défendaient par ailleurs des projets comportant beaucoup de points de convergence.

Ils se sont rendu compte qu’ils partagent en fait, malgré leurs convictions idéologiques différentes, des valeurs essentielles et notamment une même exigence démocratique. Qu’ils partagent également une certaine conception de la pratique politique et de la gestion des affaires publiques.

Alors, ils ont considéré qu’ils avaient un devoir impératif : celui de se rassembler ! Pour empêcher qu’une coalition minoritaire parachève sa mainmise sur la quasi‐totalité des leviers de pouvoir local; et pour assurer les conditions d’un changement salutaire de politique.

Le rassemblement s’est opéré sur la base d’un contrat de mandature à mettre en œuvre ensemble, en partageant les responsabilités que cela implique, dans le respect des convictions de chacun.

C’est pourquoi j’ai proposé, comme un geste symbolique fort, de céder la tête de section Nord à Yann MONPLAISIR et de prendre de ce fait la troisième place.

C’est ce qui me permet de vous inviter à voter dimanche prochain pour la liste GRAN SANBLE POU BA PEYI‐A AN CHANS conduite par Alfred MARIE‐JEANNE.