Confidentiels – Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Martinique est un fin diplomate, qui peut sans un mot plus haut que l’autre livrer des opinions tranchantes. Si Manuel Baudouin a salué la création de la collectivité unique de Martinique en évoquant « un voeu du peuple, qui a du sens », en référence aux économies d’échelle que pourrait permettre de réaliser la fusion des collectivités, il s’est en revanche interrogé – sur Martinique première – sur les choix de la Banque de France et de l’IEDOM, et sur l’indépendance de l’IMSEPP (institut martiniquais de Statistiques et d’évaluation des politiques publiques). Le Président de la CCIM a en effet exprimé ses craintes quant à l’éventuel manque…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres