Communiqué – Groupe de réflexion des patriotes – MIM | En dépit de l’ordonnance du Tribunal de Grande Instance de Fort de France, rendue le 1er juin 2018, confirmée définitivement le 6 juillet 2018, plaçant le MIM sous administration provisoire de Maître Alain MIROITE aux motifs de :

o Non respect des statuts,
o Absence d’Assemblée Générale Ordinaire depuis plus de 7 ans, o Production de documents fallacieux,
o Procès verbaux irréguliers.

Faisant fi de la chose jugée, les anciens dirigeants Alfred MARIE-JEANNE et Daniel MARIE- SAINTE persistent obsessionnellement à vouloir tromper une fois de plus le peuple martiniquais, les invitant illégalement à une pseudo Assemblée Générale à la fin du mois d’août pour l’élection du Président du MIM.

Nous, Groupe de réflexion des patriotes du MIM,

  • -  Dénonçons avec véhémence ces pratiques éhontées,
  • -  Demandons au peuple martiniquais de ne point se laisser manipuler par ces apprentis dictateurs,
  • -  Insistons sur le fait que seule l’Assemblée Générale du MIM du 7 septembre 2018 à 18 h00 organisée comme la stipule l’ordonnance, reste valable.
  • -  Invitons les adhérents à jour de leur cotisation de 2017 à venir s’exprimer, massivement, dans la légalité, l’honneur et le respect des institutions.

    Sylvain BOLINOIS
    Représentant le Groupe de Réflexion des Patriotes – M.I.M