C’est une première dans l’histoire de la cinquième république. Un président en fonction qui annonce qu’il ne se représentera pas. C’est la décision prise par François Hollande hier, jeudi 1er décembre 2016, jour de l’ouverture des candidatures à la primaire du Parti Socialiste. Dans une courte allocution, le président a défendu son bilan, et annoncé sa décision. Très commentée, et saluée par une grande partie de la classe politique, le retrait de François Hollande pourrait ouvrir la voie à une candidature de son premier ministre Manuel Valls, qui avait fortement pesé ces derniers jours en faveur de ce dénouement.

A suivre en déition abonnés, l’analyse complète de la rédaction