EDITION ABONNES | La question du droit du sol revient au centre des débats politiques et cette fois-ci, ce n’est pas le FN, mais la droite qui relance ce débat. En pleine préparation de sa campagne présidentielle, l’ex-président de la République Nicolas Sarkozy change de position sur la question du droit du sol. En 2012, il était pourtant fermement opposé à toute modification ou suppression de cette tradition Républicaine déclarant ainsi « Je suis pour le droit du sol. Le droit du sol fait partie de la tradition française (…) le droit du sol, c’est la France ». Rappelons que la loi française reconnaît le droit du sang et celui du sol. Le droit du sang s’acquiert automatiquement…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres