Plusieurs syndicats indiquent dans un communiqué daté du 2 avril 2015 suivre « attentivement » le déroulement des médiations dans les deux entreprises en grève depuis plusieurs semaines. Et indiquent qu’un échec des négociations pourrait entraîner une mobilisation « massive ».

« Le comportement des patrons lors des récents conflits du dernier trimestre 2014 et ceux actuellement en cours, confirment qu’il existe une volonté d’une fraction rétrograde du patronat, de casser du syndicat. En effet, ils font durer les grèves en refusant de négocier, en traînant systématiquement les travailleurs devant les tribunaux, en acceptant très difficilement la médiation. Aujourd’hui, le principe d’une médiation a été retenu pour régler les deux conflits en cours, la fourrière et SOTRAVOM. Les syndicats signataires observent très attentivement l’évolution de la situation. Ils demandent aux travailleurs, aux démocrates et à la population de se préparer à une riposte massive, dans le cas d’un échec de la médiation.

Les syndicats signataires : UNSA, CSTM, CDMT, CGTM , SMBEF, UGTM