Les négociations qui avaient repris sur le port se sont conclues par un accord entre dockers et manutentionnaires dans la nuit de lundi à mardi. Les ouvriers percevront en décembre prochain une prime  de « performance » de 800 euros. L’activité du port et le déchargement des véhicules reprend donc dès ce mardi.

Cette nouvelle grève du port n’aura principalement impacté que les métiers liés à l’automobile, évitant, une fois n’est pas coutume, la contagion à toute l’économie. Elle laisse néanmoins un goût amer au sein d’une opinion publique de moins en moins compréhensive vis à vis des blocages de toutes sortes.

@polpubliques

 

Abonnez-vous et accédez à nos contenus réservés. A lire également   »Dockers : L’anomalie martiniquaise«