Tribune – Robert Sae –   »Non, vous ne volerez pas nos vies ! », voilà ce qu’a dit le peuple grec - Enfin ! La Grèce sort de l’inconnu! Pendant que les propagandistes du libéralisme sauvage agitent leur épouvantail, le peuple Grec a signifié que l’incertitude et l’irresponsabilité consistaient précisément  à  rester sous la coupe des spéculateurs et des usuriers ! Les économistes de service et les politiques aux ordres ont eu beau rivaliser dans la désinformation, le peuple Grec a compris que  les institutions financières et leurs gouvernements relais n’ont jamais « aidé la Grèce » en réduisant les salaires et les pensions ou en détruisant le secteur public, mais que leur seule préoccupation était d’aider les spéculateurs à rafler la mise. Les efforts  pour attiser les égoïsmes et les chauvinismes afin d’isoler le peuple Grec ont été vains. Sa résistance  a recueilli encouragement et soutien  de la part de tous les autres peuples européens. Ceux-ci ont bien compris que le pillage dont ils sont victimes ne cesserait absolument pas même si les « créanciers » parvenaient à étrangler le peuple Grec.

Enfin !  La Grèce pourra envisager la fin de la faillite! Pendant que  les profiteurs  crient au loup,  le peuple Grec énonce que  sa faillite à lui  est fruit de l’austérité et qu’il s’agit de reconstruire une économie qui soit au service des êtres humains !

La poignée des mercenaires du capital qui dirige l’Union Européenne fulmine. Tous ses efforts pour imposer sa dictature sont mis à mal par le courageux  verdict du peuple Grec. Consultés, les peuples Français et Hollandais avaient dit non à la vision antidémocratique et antisociale d’une Union Européenne soumise aux banques et aux multinationales. Leur choix avait été piétiné. Le recours aux référendums avait, alors, été  purement et simplement balayé, combattu même, comme cela a été le cas en Grèce. Le bradage des services publics, la surexploitation des classes populaires et des classes moyennes pouvaient désormais  se généraliser.

Confortant les résistances qui germent partout en Europe, le Peuple Grec  a répondu aux raquetteurs : « NON ! ». « Non ! Vous ne nous volerez pas nos vies ! »

Robert SAE

Responsable aux affaires extérieures du CNCP