A l’occasion du second tour des élections territoriales, Ghislaine Joachim-Arnaud, qui avait en tant que candidate renvoyé les deux listes dos à dos, prend de nouveau la parole. Toujours sans donner de consigne de vote, elle pointe néanmoins du doigt la « hargne anti-ouvrière » de certains candidats, et invite les travailleurs à accomplir leur devoir électoral.

CGTM-Communiqué-CTM