« Faire Schoelcher Ensemble » -  Déclaration de Candidature de Franck Sainte-Rose-Rosemond à l’élection municipale de 2020 à Schoelcher 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Des ateliers à un projet citoyen 

Depuis deux ans, Franck SAINTE-ROSE-ROSEMOND et les fondateurs de l’association Les Ateliers Schoelchérois ont décidé de prendre part au débat public dans leur ville. Simples citoyens, ils ont préparé et  construit l’association, organisé des ateliers thématiques, réalisé des visites et ateliers de quartiers, ainsi que des actions d’intérêt général. C’est ce travail de co-construction entre citoyens de Schoelcher qui donne vie à l’avant-projet citoyen « Faire Schoelcher Ensemble ».

Si la démarche entend redonner du pouvoir aux citoyens de Schoelcher dans la gestion de leurs affaires, elle se préoccupe aussi de redonner à Schoelcher la place que lui autorisent ses innombrables atouts. L’avant-projet citoyen #FaireSchoelcherEnsemble repose donc sur deux grands piliers : la citoyenneté et l’excellence.

A 49 ans, Franck SAINTE-ROSE-ROSEMOND est le fondateur des Ateliers Schoelchérois, et le candidat choisi par les membres pour conduire la liste citoyenne de Schoelcher aux municipales de mars 2020.

 

DECLARATION DE CANDIDATURE DE FRANCK SAINTE-ROSE-ROSEMOND

Bonsoir à toutes et à tous, et merci d’être venu.e.s aussi nombreux.ses à l’invitation des Ateliers Schoelchérois !

Voilà des mois que nous nous réunissons, que nous réfléchissons, que nous écoutons, que nous expérimentons. Des mois que nous avons décidé, nous, simples citoyens de Schoelcher, de consacrer une part de nos vies à l’endroit qui nous est cher, et de chercher des solutions aux problèmes que nous observons autour de nous.

Il y a un an de celà, j’ai créé avec quelques amis Les Ateliers Schoelchérois. Nous avons organisé des ateliers, nous avons redécouvert le patrimoine de notre commune, nous avons mené des opérations de nettoyage de sites, nous avons parlé aux schoelchéroises et aux schoelchérois… Notre association citoyenne a grandi, et a appris à faire cohabiter la promesse de pleine citoyenneté, et la réalité des femmes et des hommes de schoelcher.

Ce travail soutenu et passionné, nous a permis de construire ensemble la boite à outils de notre ville, pour faire toujours ensemble, entre citoyens, la ville dont nous avons tous envie. Notre modèle séduit les schoelchérois. Il séduit tellement que certains futurs candidats s’inspirent très largement de nos thèmes, de nos mots, de notre communication si transparente. Nous le prenons positivement, c’est un signe de reconnaissance pour notre travail, et sans doute aussi un signe d’ouverture au rassemblement… autour de nos valeurs (rires).

Ce projet que nous vous avons détaillé, c’est d’abord un avant-projet. Il résulte de notre décision de prendre part de manière active, et dans un dialogue permanent avec tous les acteurs, au débat public dans notre commune.

Il sera enrichi au fil de nos ateliers de quartier qui se poursuivent, au fil de nos contacts avec notre réalité schoelchéroise.

Il repose sur une architecture pensée et cohérente.

Vous me voyez debout sur cette terre de Schoelcher où sont nés et où grandissent mes enfants. Et moi, comme vous, comme chaque habitant de Schoelcher, sommes les symboles de cette nouvelle ambition.

Je suis debout et ma jambe gauche est le premier pilier de ce projet. C’est la Citoyenneté que nous voulons entière et responsable. C’est la conviction que les citoyens sont à même de construire ensemble des solutions aux maux qui entravent notre société : les pollutions, les difficultés économiques et sociales, les risques naturels. Nous en sommes capables sous peu que l’on donne enfin des outils bien réels à cette promesse jamais réalisée de démocratie participative. Nous ferons Schoelcher ensemble… avec un conseil citoyen adossé au conseil municipal, avec des conseils de quartiers dotés de moyens financiers au sein du budget municipal, avec des associations soutenues avec équité, avec une solidarité humaine réactivée et accompagnée par la ville.

Je suis debout, et ma jambre droite est le second pilier de ce projet. C’est l’Excellence que nous devons viser, et que nous autorisent, et que nous imposent même, les innombrables atouts de Schoelcher. Ses habitants, ses associations, qui font sa diversité. Ce bourg et ces quartiers, symboles de l’urbain martiniquais. Cette façade maritime exceptionnelle qui protégeait autrefois l’accès à Fort Royal, et qui fait aujourd’hui le bonheur des amoureux de la mer. Cet arrière pays magique, qui voit naître les pitons, qui recèle de plantes uniques au monde, et de savoirs faire ancestraux des agriculteurs, des artisans, des artistes. Et ce campus universitaire, et ce palais des congrès de Madiana, et cette clinique Sainte-Marie qui doit vivre et se développer… et la liste est encore longue.

Je suis donc debout sur mes deux piliers et ma main gauche, celle du coeur… est ouverte aux autres. Elle porte les valeurs de respect, en particulier du respect des gens.

Chaque homme, chaque femme, chaque enfant, mérite l’écoute et le respect. Quelle que soit sa condition sociale, son âge, son quartier.

Le – même – respect – pour – tous.

Mon bras droit, c’est celui de l’action. A quoi bon gérer sainement un budget, s’il ne profite pas au plus grand nombre ? A quoi bon promettre, étudier, envisager, si ce n’est pas pour passer à l’acte ? J’entends que l’on justifie l’inertie qui frappe notre ville depuis 11 ans par son peu de ressources financières. Mais Schoelcher n’est pas la ville la plus à plaindre en la matière ! Elle a un budget de 34 millions d’euros et le taux le plus élevé de citoyens qui s’acquittent de leurs impôts dans les règles. Nous leur devons de l’accompagnement social, nous leur devons de l’imagination économique, de la cohérence en matière d’aménagement. Et en matière de finances, il convient de savoir mobiliser les meilleurs outils pour à la fois assurer une gestion saine, et investir dans l’aménagement de notre ville.

Pendant nos actions citoyennes, on me demande parfois qui je suis, moi, pour venir perturber ce moment politique, où se retrouvent encore et encore les mêmes acteurs.

Je suis un simple citoyen de Schoelcher qui a décidé de rassembler des scholchéroises et des schoelchérois de toutes origines, de tous quartiers, de tous âges, pour essayer de construire sincèrement et avec passion une vie meilleure, à l’écoute des gens, du contexte et des événements pour les traduire en actions justes et efficaces.

C’est vrai, je ne suis pas une grande personnalité de la commune.  Je ne viens pas de Fond Lahaye, terroir de nombreux maires de Schoelcher, même si j’y allais régulièrement, depuis mon enfance, chez mon oncle « Flash ». Je ne parle pas très fort. Je garde souvent de la réserve avant de m’exprimer. Mais sous cette réserve, je suis farouchement, viscéralement même, indépendant.  Vous comprendrez très vite en quoi ce détail est important.

Je suis aussi très attaché au patrimoine de mon pays, de ma ville.

Je ne serai pas celui qui l’abandonnera à quelque grand patron friand de culture coloniale.

Je ne serai pas davantage celui qui vendra Schoelcher aux spéculateurs.

Je ne serai pas celui dont la campagne électorale sera financée au détriment futur de l’intérêt général.

Je me battrai contre toutes les formes de corruption et de clientélisme, les schoelchérois doivent le savoir. La responsabilité citoyenne est mon crédo, elle doit aller jusqu’au bout. On dit qu’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, mais je préfère le dire, quelqu’en soit le prix. Que ceux qui nous rejoignent aujourd’hui, comme hier, le fassent par passion, et par conviction qu’un avenir préparé collectivement servira aussi l’épanouissement individuel de chacun.

Je suis donc le porte parole de toutes les schoelchéroises et de tous les schoelchérois, et nous aurons besoin de chacune et de chacun pour mener cette campagne citoyenne, et propre.

Puis je serai, en tant que Maire, le garant d’un développement juste, qui tiendra compte des choix des schoelchérois, écoutera en priorité les projets qui s’adaptent aux contours de notre identité, et privilégiera la reconstruction des espaces déjà urbanisés, certains abandonnés, plutôt que la conquête de nos espaces naturels restants, et la dégradation de l’outil de travail de nos pêcheurs et agriculteurs.

Enfin, mon engagement est dédié à ma ville, et uniquement à ma ville.

J’ai beaucoup reçu depuis mon enfance. J’en remercie mes parents qui sont là tous les deux. J’ai su transformer cet amour et cet enthousiasme en moteur pour ma carrière, pour mes engagements, pour ma vie. C’est cette énergie là que j’ai envie de partager plus largement, avec la même sérénité.

Je conduirai une liste citoyenne, composée de schoelchéroises et de schoelchérois de tous les quartiers, de toutes les conditions sociales, de toutes les opinions politiques, mais toutes et tous soucieux de voir émerger cette ville qui a tant de potentiel. Avec eux j’ai envie de faire ma ville telle que je la conçois, telle que je vous entends aussi la rêver : plus citoyenne, réellement citoyenne, plus performante, et plus juste !

Nous ferons tout pour que le personnel municipal retrouve confiance, pour que nos personnes âgées soient encore mieux prises en compte qu’aujourd’hui, que nos jeunes retrouvent goût à rester dans leur ville, que nos entrepreneurs trouvent à nos côtés la force de grandir et de créer des emplois, que les habitants des quartiers tissent à nouveau des liens solides qui profitent à leurs quartiers.

Cette nouvelle version de Schoelcher, je suis prêt aux sacrifices qu’elle exige. Mais je veux aussi que nous construisions une citoyenneté en mesure d’assurer un renouvellement régulier des dirigeants. Nous allons la construire loin des limites que génèrent les partisanismes politiques et les rigidités idéologiques. Mais nous allons la construire avec des valeurs essentielles : la solidarité, l’humilité, l’écoute.

Je souhaite poursuivre mon engagement pour ma ville dans la proximité. C’est elle qui permet la compréhension des difficultés et des talents des gens. Je souhaite continuer à rassembler les schoelchérois et animer des équipes de manière authentique, juste et équilibrée, dans le respect des uns et des autres. Je sais ma capacité à renouveler les méthodes pour que l’usure ne prenne pas le pas…ma capacité à être dans l’action qui porte des fruits.

Je suis un citoyen de Schoelcher qui veut avec enthousiasme ouvrir une nouvelle page de la vie de sa commune.

J’ai décidé, avec le soutien des membres des Ateliers Schoelchérois, de demander aux schoelchéroises et aux schoelchérois de m’accorder, de nous accorder leur confiance. Je serai candidat aux prochaines élections municipales à Schoelcher.

(Seul le texte prononcé fait foi)

La Batelière, Schoelcher, le 20 mars 2019

Image 1 : Introduction Damié parole avec « Marianne et Mabouya » 

Image 2 : Explication Avant-Projet SchoelchéroisBAT2