Tribune – Jacky Espartero | Monsieur le Maire,

 

Le 4 janvier 2019, RCI et Martinique 1ère nous informaient dans leurs différentes éditions que la ville de Saint-Pierre avait fait l’objet d’une saisine de la chambre régionale des comptes, que cette juridiction avait établi le montant global d’un déficit proche de 2,5 millions d’euros, et que la commune avait 4 ans pour résorber ce déficit.

 

Cette information qui a fait l’effet d’une « bombe », a créé un trouble et des interrogations au sein de la population pierrotine.

La population, tout comme l’ensemble des élus municipaux de Saint-Pierre attendent des explications et des informations officielles.

En 2015, quelques semaines après votre prise de fonction, l’audit que vous aviez commandé révélait un important déficit dans les comptes de la commune.

 

Concernant ce déficit global « abyssal » révélé par les médias ce 4 janvier 2019, beaucoup de zones d’ombre entourent ce déficit, et seules la transparence et des explications claires pourront dissiper ces « zones d’ombre ».

 

Déjà, les commentaires des uns et des autres sur les réseaux sociaux font craindre une escalade de propos en tous genres, et la régénérescence d’un climat malsain au sein de la population pierrotine.

 

Par ailleurs, ces mêmes médias nous indiquent que la Chambre régionale des comptes révèle que l’origine de ce déficit remonte à 2011, mais comme tous les Pierrotins, l’élu municipal que je suis n’a aucun document factuel pour juger sur pièce la véracité de ces informations révélées par ces médias.

 

Des questions légitimes se posent :

-Pourquoi la Chambre régionale des comptes qui connaissait la situation financière de la ville n’a pris aucune décision, alors qu’elle affirme que l’origine de ce déficit remonte à 2011 ?

 

-Pourquoi la juridiction de la Chambre régionale des comptes et le Préfet de l’époque n’ont-ils pas répondu aux différents courriers d’alerte que vous leur aviez adressés ?

 

-Y a-t-il eu défaillance des autorités préfectorales et de la juridiction de la Chambre régionale des comptes de l’époque ?

 

Si comme vous l’affirmez dans votre interview du 4 janvier 2019 sur Martinique 1ère radio, les autorités de l’époque n’ont pas fait leur boulot, en dépit de vos différents courriers d’alerte, il vous appartient, et c’est de votre devoir en tant que maire de la ville de Saint-Pierre de porter plainte contre ceux qui auraient failli.

 

Ces personnes devront s’expliquer et justifier leurs absences de réaction durant ces dernières années.

 

Il en va de l’intérêt de la ville, et de la défense des Pierrotines et des Pierrotins qui n’ont pas à souffrir et à faire les frais des carences et manquements des autorités de l’état de l’époque.

 

Saint-Pierre, le 5 janvier 2019

Jacky ESPARTERO Conseiller municipal