Ancien conseiller municipal, adjoint au maire, mais également ancien vice-président de la CACEM, Félicien Bourgeois a eu une vie professionnelle et politique remplie, au service de sa ville et de la Martinique. Mécanicien, chauffeur poids-lourds, contremaître, Félicien Bourgeois, en élu consensuel et déterminé, avait aussi gravi tous les échelons des responsabilités municipales et communautaires.

Un décès intervenu le 21 octobre dernier, auquel Pierre Samot a réagi, soulignant son « infinie tristesse et sa profonde émotion suite au décès de son ami Félicien Bourgeois surnommé « Luc ». Le maire du Lamentin a rendu hommage à ses engagements et tenu à « le remercier du fond du cœur pour son engagement intègre, sans faille et au quotidien au service de la Ville du Lamentin et sa population pendant 36 ans de 1972 à 2008« .

Pierre Samot a aussi exprimé ses pensées pour les proches de Félicien Bourgeois, notamment son épouse Ginette et ses enfants, auxquels le Conseil Municipal et la Ville du Lamentin adressent leurs plus sincères condoléances.

La rédaction de Politiques Publiques présente ses condoléances à la famille de Félicien Bourgeois. Des condoléances auxquelles nous associons le fondateur du site Franck Sainte-Rose-Rosemond, dont le message de condoléances rappelait les années durant lesquelles il avait eu « en tant que salarié de la CACEM, à apprécier les qualités humaines et la sagesse politique de Félicien Bourgeois« .

@polpubliques  / recadrage photo Martinique 1ère