Confidentiels – Yves-Léopold Monthieux – Le Droit l’a enfin emporté grâce à la ténacité de Mme Frédérique Fanon et à la bonne conscience qu’elle avait de la justesse de sa cause. La scène la plus lamentable de cette mésaventure fut celle des élus du conseil général se déjugeant, à main levée devant les caméras, d’une décision qu’ils avaient eux-mêmes prise quelques années plus tôt, dans le seul but d’accabler un haut fonctionnaire. La nièce de Frantz Fanon a vu son honneur lavé par cinq décisions de justice et le déshonneur est resté à l’endroit où il se trouvait. On se souvient : invitée à participer à ce lynchage, une dame d’honneur, Sylvia Saithsoothane, avait publiquement refusé de s’y prêter. Lorsque…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres