Le Comité Martiniquais du Tourisme a mis fin à son partenariat avec la Transat Benodet (Benodet puis Bretagne-Martinique), et négocié l’arrivée à Fort-de-France de la « Panerai Classic », qui partira des Canaries le 7 janvier 2015.  Cette course de légende devient une « classique » de la course au large. Pour ses organisateurs, « Cet événement unique ne se contente pas d’être une simple traversée, mais une véritable course, avec ses enjeux, ses rivalités, ses joies, ses peines et ses multiples rebondissements« . Pour cette 3ème édition, ce nouveau parcours devrait « laisser s’exprimer les qualités marines des yachts engagés et le talent stratégique des navigateurs ». Avec un départ le 7 janvier prochain de l’île de Lanzarote, aux Canaries, les étraves des voiliers auront devant elles près de 3 000 milles d’océan pour atteindre Fort-de-France.

Le CMT participe financièrement  à hauteur de 563 000 euros à cette nouvelle transat, dont le budget global avoisine les 1,3 millions d’euros. Selon Karine Roy-Camille, qui présentait cet événement le 3 octobre dernier, il s’agit d’une opportunité pour la Martinique de renforcer l’image nautique de la destination, manière de s’ouvrir à une nouvelle clientèle touristique plus « haut de gamme ». La présidente du CMT qui indiquait que la destination devrait néanmoins obtenir des retombées immédiates de l’événement : 750 000 euros de dépenses des équipages et des visiteurs qui se déplacent en Martinique pour la manifestation, et 1,3 millions d’euros de retombées presse et communication, grâce au rayonnement de l’événement dans la presse internationale. Une approche plus pragmatique qui devrait éviter à ce nouvel événement l’échec d’image auprès des martiniquais de la Transat Benodet-Martinique.

@polpubliques