Depuis 2013, où la Communauté de l’Espace Sud s’est lancée dans cette grande aventure, ce projet rentre désormais dans une phase décisive.

Relayant une initiative prise par la Ville du Marin, et dans la concertation avec de nombreux partenaires publics et privés, l’Espace Sud a élaboré, à travers « Odysséa croissance bleue et verte », un programme appelé à faire de la destination « Sud Martinique » une destination nautique de référence à l’échelle de la Caraïbe voire au niveau international.

Au sein du territoire constitué par les 12 communes de l’Espace Sud, toutes amenées à valoriser leur identité et leurs atouts, le lien sera établi entre le littoral et l’arrière pays, dans le cadre d’itinéraires thématiques proposés aux touristes, à partir du port du Marin.

Dans le cadre du premier appel à manifestation d’intérêt du programme de coopération Interreg Caraïbe, l’Espace Sud a présenté des projets au titre de la stratégie Odysséa, des réponses étant attendues pour la mi-décembre.

Saisissant l’opportunité du Salon Nautique de Paris de ce mois de décembre, le président Eugène Larcher a tenu à ce que l’état d’avancement du projet soit présenté à Monsieur Michel Durrieu, responsable du pôle tourisme au sein du ministère des affaires étrangères et du développement international. Cette présentation a aussi bénéficié de la présence de représentants des ambassades de la Colombie et du Mexique, de l’Union européenne, sans compter des élus et autres personnalités guyanaises, dont les institutions sont également partenaires du projet.

Le projet Odysséa de l’Espace Sud est décidément bien engagé et doit pouvoir entrer en phase opérationnelle dès 2017.

 

Photo : Eugène Larcher, président de l’Espace Sud et Michel Durrieu, responsable du pôle tourisme au sein du ministère des affaires étrangères et du développement international