Lundi dernier, à l’hôtel Amyris à Sainte Luce, dans le cadre du Plan d’Action Régional pour l’Entreprenariat des Femmes (PAREF), l’Espace Sud organisait une table ronde intitulée « Regards croisés sur l’entreprise ». L’idée : lever les blocages à l’entreprenariat des femmes.

Le constat est affligeant, la part des femmes dans la création d’entreprise représente seulement 30 % alors, qu’en moyenne, elles sont plus diplômées que les hommes. Face à ce constat, une mobilisation nationale a vu le jour par la signature, le 5 février 2015, d’un accord-cadre entre l’État et la Caisse des Dépôts afin de favoriser l’entrepreneuriat des femmes. En Martinique, la Préfecture, la Direction Régionale Antilles-Guyane de la Caisse des Dépôts et la Collectivité Territoriale se sont associés afin de  mettre en œuvre un plan d’action régional pour la période 2015-2017. L’Espace Sud, pour sa part, est signataire de cette charte d’engagement au PAREF et a déjà initié des actions qui témoignent de sa volonté à promouvoir l’entreprenariat des femmes. Le Sud est un territoire qui affiche une dynamique entrepreneuriale forte, ce sont plus de 1000 entreprises qui s’y implantent chaque année. L’espace sud a la volonté de créer les conditions favorables à la création d’entreprises, mais également assurer leur pérennité.

Mieux accompagner les femmes de leurs démarches

L’accompagnement des porteurs de projets avant, pendant ou après la création d’entreprise reste la priorité de la communauté d’agglomération du Sud. Pour ce faire, afin d’instaurer une dynamique de réussite la direction du développement économique de l’Espace Sud a mis en place un dispositif d’accompagnement avec un guichet d’accueil des entrepreneurs du territoire, des ateliers thématiques itinérants et des actions d’animation intégrant un grand nombre de femmes. Près de 60 entrepreneurs ont pris part à cette table ronde où les cheffes d’entreprises furent invitées à croiser les regards sur le parcours de création de leur entreprise. Les entrepreneurs ont évoqués leurs expériences sur la gestion administrative et financière, le développement commercial, le recrutement et les démarches dans le cadre de la création d’entreprise. Les difficultés et blocages rencontrées par les cheffes et porteurs de projet ont été abordés. Au final, Les nombreuses cheffes d’entreprises présentes devront bénéficier d’une offre de coaching afin de renforcer leur mental d’entrepreneuse et de les aider à développer plus efficacement leur structure professionnelle.

SUD INT

 

La table ronde « Regards croisés sur l’entreprise » de l’Espace Sud avait pour but de lever les blocages à l’entreprenariat des femmes.

Une soixantaine de femmes (et quelques hommes) ont partagé leurs expériences sur la gestion administrative et financière, le développement commercial, le recrutement et les démarches dans le cadre de la création d’entreprise