Tribune – Marius Catorc - A mon réveil, en ce matin du samedi 25 avril, je n’ai pu m’empêcher d’avoir une pensée émue pour Léo BOURGADE que j’ai plus particulièrement connu et apprécié, dans les années 1965, à l’époque de la création de la M.J.C., Maison des Jeunes et de la Culture de Floréal qui englobe les cités « Debriand » & « Godissard ».

Connaissant Léo je pense qu’il a préféré partir sans grand cérémonial et en tout cas, en toute simplicité.
Mais je n’oublierai jamais sa précieuse collaboration en tant qu’administrateur et au poste, oh combien important, de premier Trésorier de la MJC.
Homme de consensus, d’une bonhomie agréable, il a su mettre son expérience et ses connaissances comptables au service de cette première MJC en fonction en Martinique.
Aussi je me fais l’interprète de tous ceux qui t’ont connu et collaboré avec toi, pour te remercier pour ce que tu nous a permis de réussir entre les années 65 à 75, et plus particulièrement, au sein de ce Mouvement d’Education Populaire qu’était la MJC.
D’autres collaborateurs tels Auguste Flaun et Hector Pompée déjà décédés, ou Yves Maxime, Louis Ollier, Max Montlouis-Félicité …. ont su également t’apprécier.
En mon nom personnel et au nom de tous ceux qui t’ont côtoyés merci pour ta fraternelle collaboration !
Toutes nos sincères condoléances donc à toute ta famille.
Marius CATORC