La grève engagée par les gérants de stations service est-elle à l’origine des incidents qui se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi 31 janvier 2014 à la Réunion, où des véhicules ont été incendiés, plusieurs vitrines brisées et des « barrages » édifiés à l’entrée de certains quartiers ? Les gérants contestent tout lien, tandis que certains commerçants, victimes de casses et de pillages, font le lien entre l’ambiance tendue et les dérapages observés au Port et à Saint-Denis.

A la Réunion, comme partout ailleurs, les tensions sociales et économiques sont souvent les déclencheurs de « dommages collatéraux ». D’autres événements de même type avaient eu lieu en marge des manifestations de 2012 contre la vie chère, et en 2009 en Guadeloupe et en Martinique lors des grandes grèves qui avaient paralysés les départements pendant plus d’un mois.

@polpubliques

Photo : 2012