Edition abonnés – Politique | Abonnez-vous et accédez à la totalité de cet article | C’est le sujet politique qui fait de nouveau réagir les martiniquais sur les réseaux sociaux. Philippe Edmond-Mariette serait sollicité par les « frondeurs » du MIM pour porter leurs couleurs sur la circonscription centre. Si l’on connaissait l’intérêt et la réflexion de PEM sur une éventuelle candidature, sa légitimité à y représenter le Mouvement Indépendantiste Martiniquais – qui dispose en son sein de candidat-e-s valables – interroge. A moins que les « frondeurs » – qui contestaient le choix unilatéral d’Alfred Mare-Jeanne de soutenir le divers gauche Fabrice Dunon – refroidis par un nouvelle colère d’Alfred Marie-Jeanne, n’aient choisi un affrontement moins…frontal en soutenant un candidat en marge du MIM, qui lui aussi aura en son temps soutenu le parti lors des précédentes législatives. Des choix étranges pour un parti puissant, qui ne sera finalement directement représenté que sur une seule circonscription, celle du Sud.

Avec les candidatures de Mousseau, Verneuil, Dunon, et peut-être Edmond-Mariette, l’éventail des candidats « Gran Sanblé » s’élargit, face pour l’heure à une candidature unique de Josette Manin pour l’alliance EPMN. Une division qui semble profiter à l’ancienne présidente du Conseil Général, qui pourrait néanmoins être confrontée à un second tour qui verrait se rassembler la totalité de ses adversaires, dans un scénario de type 13 décembre 2015… le Centre sera décidément la circonscription à suivre durant ces élections de juin 2017.

La rédaction @polpubliques