La Régie publique de l’eau de la CACEM a 25.000 nouveaux abonnés depuis le 1er janvier 2015, ceux du Lamentin et de Saint-Joseph. Ces deux communes étaient auparavant desservies par la SME. Ce changement intervient à la suite d’une décision de la CACEM (validée en conseil communautaire le 28 février 2014) et s’inscrit dans une politique d’harmonisation de la gestion de la distribution de l’eau sur le territoire CACEM.

Un transfert qui va s’opérer sans aucune contrainte ni modification de service pour les abonnés. Une nouvelle agence destinée à la clientèle ouvrira ses portes au Lamentin le jeudi 8 janvier et un centre d’appels sera disponible au 0596 71 20 10 du lundi au vendredi pour répondre aux questions des nouveaux abonnés. Odyssi qui annonce que « les diverses inquiétudes légitimes des abonnés ont été étudiées et des réponses précises leur seront données : continuité des services, facturation, modalités de paiement, coupures d’eau, chacun pourra être rassuré en appelant ce centre d’appels. Les nouveaux abonnés ont reçu dans le courant du mois de décembre un courrier leur expliquant en détail les modalités de ce transfert. »

Une préoccupation également soulignée par Yvon Pacquit, Président d’ODYSSI : « notre objectif est de servir au mieux ces nouveaux abonnés, et de leur éviter toute inquiétude et toute contrainte. Nous avons donc engagé l’ensemble de nos équipes sur cette évolution qui les concerne également et nous sommes prêts dès aujourd’hui à accueillir comme il se doit ces nouveaux abonnés ».

Une réforme qui a néanmoins suscité une levée de bouclier des élus d’opposition à la CACEM, qui regrettent que la réforme n’ait pas harmonisé les tarifs entre les quatre communes du centre. Les 25 000 abonnés conserveront en effet [ndlr : dans un premier temps selon Odyssi, qui a souhaité prendre le temps de la réflexion sur cette question de l’harmonisation tarifaire] leurs anciens tarifs SME, plus élevés que les tarifs pratiqués par odyssi à Fort-de-France et à Schoelcher.

@polpubliques