Le clash Ségolène Royal Martine Aubry était resté dans toutes les mémoires. Les deux dames se disputaient en 2008 la victoire pour le poste de premier secrétaire du Parti Socialiste. Le recomptage des voix avait duré quatre jours, et vu une victoire à quelques voix près de Martine Aubry. Fermez le ban. Les choses sont depuis rentrées dans l’ordre chez les socialistes, qui ont malgré tout réussi de 2008 à 2012 la reconquête de quasiment tous les pouvoirs en France.

Bis répétita à l’UMP, qui fait son PS en ce dimanche 18 novembre 2012. François Fillon et Jean-François Copé ont tous deux annoncé leur victoire. Le premier avec 224 voix d’avance sur son concurrent. Le second avec 1000 voix d’avance sur l’ancien premier ministre. Du pain béni aux deux bouts de l’ancien parti présidentiel, désormais exposé à l’implosion. En cas de victoire confirmée de l’un ou de l’autre, Jean-Louis Borloo et son UDI pouraient récupérer nombre de Fillonistes déçus. Et le Front National pourrait tirer parti de la dispersion en absorbant l’aile la plus « décomplexée » de la droite de Jean-François Copé. Réponse au bout du probable recomptage des voix. Reste à souhaiter pour l’UMP, pour déjouer les espoirs de ses deux extrémités, que l’exemple du PS sera le bon jusqu’au bout.

FSRR