Aujourd’hui, le chlordécone est présent dans les cours d’eau, la mer et dans les « assiettes » des Martiniquais.es et des Guadeloupéen.nes. D’après L’INSERM, 90 à 95% de la population de ces 2 territoires seraient contaminés, Le pesticide est dans les sols pour plusieurs siècles, et les associations dénoncent l’absence de véritables efforts de contrôle, de recherche, et de dépollution.
L’explosion des cancers et des décès en Martinique est aujourd’hui l’une des conséquences à long terme sur toute la population de ce poison perturbateur endocrinien.
La mobilisation organisée par Le Lyannaj Pou Dépolyé Matinik concerne tou.te.s les martiniquais.es.
L’association mobilisera le public, des artistes, des médecins et des agriculteurs ce samedi 12 décembre place joyeuse à Trinité, de 15h à 19h.
Adressez-nous vos infos et tribunes à politiquespubliques.sarl@gmail.com