« Déclaration rédigée par les forces populaires panafricanistes et socialistes de la Nation Caribéenne de Barbade, à Bridgetown le samedi 13 janvier 2018, et soumise au peuple et organisations de la société civile de la Caraïbe pour approbation et  adoption ». 

Nous soussignés, représentants du peuple souverain de la Caraïbe, déclarons par la présente que le président Donald Trump des États-Unis d’Amérique est «Persona Non Grata» dans notre région des Caraïbes!

Nous déclarons en outre qu’en tant que «Persona Non Grata», le President Donald Trump n’est PAS le bienvenu dans les territoires des Caraïbes, et nous confirmons que nous – peuple de la Caraïbe – adresserons une pétition à nos gouvernements, protesterons avec véhémence contre toute visite de Trump et engagerons des manifestations populaires destinées à empêcher l’entrée du Président

Donald Trump dans la totalité du territoire souverain de notre région Caraïbe.

En tant que fils et filles de la Caraïbe, nous affirmons par la présente que le continent Africain est la patrie vénérée d’une grande majorité de notre peuple et que la République d’Haïti – l’architecte séminal de la destruction du système esclavagiste qui a maintenu nos  ancêtres dans les chaînes – est la pierre angulaire de la fondation de notre

Civilisation Caribéenne, et nous considérons donc que toute insulte où attaque dirigée contre le continent Africain ou la République d’Haïti est intrinsèquement une insulte et une attaque également dirigée contre nous.

Nous affirmons par ailleurs que nous, peuples de la Caraïbe – à la lumière de notre histoire faite de vécu, de résistance et de survie aux formes les plus horribles d’esclavage et de colonialisme – nous considérons consciemment comme les défenseurs de la dignité et des droits fondamentaux de tous les Noirs ou Africains. Nous sommes guidés par un principe général et non négociable de tolérance zéro à l’égard de toute manifestation de racisme ou de discrimination notamment anti-noire ou anti-africaine.

C’est dans ce contexte que nous, peuple souverain de la Caraïbe, avons déterminé qu’en décrivant les nations d’Afrique, la République d’Haïti et la nation d’Amérique centrale du Salvador comme des pays «shithole» (trou à merde), le Président Américain Donald Trump a commis un acte méprisable et impardonnable de racisme anti-Noir, anti-Africain, anti-basané, qui a servi à dynamiser et fortifier le vil système de suprématie blanche que le président Trump a consciemment cherché à défendre et diriger.

Nous – peuple souverain de la Caraïbe – déclarons par la présente au monde entier que nous dénonçons avec véhémence et sans réserve le Président Donald Trump et le système de valeurs maléfique et inhumain  de suprématie blanche qu’il représente !

Premières personnalités et institutions signataires :

1. Clement Payne Movement of Barbados

2. Pan-African Coalition of Organizations (PACO)

3. Israel Lovell Foundation of Barbados.

4. Caribbean Movement for Peace and Integration (CMPI)

5. Caribbean Chapter of the International Network in Defense of Humanity

6. Global Afrikan Congress

7. Caribbean Pan-African Network (CPAN)

8. Peoples Empowerment Party (Barbados)

9. Bobby Clarke (Barbados)

9. Trevor Prescod, Member of Parliament (Barbados)

10. David Denny (Barbados)

11. John Howell (Barbados)

12. Lalu Hanuman (Barbados / Guyana)

13. Onkphra Wells (Barbados)

14. Rahmat Jean-Pierre (Barbados)

15. Philip Springer (Barbados)

16. Ivana Cardinale (Venezuela)

17. David Comissiong (Barbados)

18. Organization for the Victory of the People (Guyana)

19. Gerald Perreira (Guyana)

20 Black Consciousness Movement of Guyana

21. Dorbrene O’Marde (Antigua and Barbuda)

22. Thelma Gill-Barnett (Barbados)

23 Anthony « Gabby » Carter (Barbados)

24. Cuban /Barbadian Friendship Association

25. Friends of Venezuela Solidarity Committee (Barbados)

26. Maxi Baldeo (Barbados)

27. Dr. Nancy Fergusson Jacobs (Barbados)

28. Ayo Moore (Barbados)

29. NswtMwt Chenzira Davis Kahina (Ay Ay Virgin Islands-US)

30. Anthony Reid (Barbados)

31.Cheryl Hunte (Barbados)

32. Hamilton Lashley (former Barbados Minister of Government)

33. Erica Williams (Guyana)

34. Kilanji Bangarah (Namibia / Jamaica)

35. Conscious Lyrics Foundation (the Island of St Martin)

36. Alex Sujah Reiph (St Martin)

37. Cikiah Thomas (Jamaica / Canada)

38. Khafra Kambon (Trinidad and Tobago)

39. Margaret Harris (Barbados)

40. International movement for Reparations (Martinique)

41. Garcin Malsa (Martinique)

42. National Committee for Reparations (Martinique)

43. Emancipation Support Committee (Trinidad and Tobago)

44. Jamaica Peace Council

45. Ingrid Blackwood (Jamaica)

46. Glenroy Watson (President, RMT’s London Transport Regional Council / Jamaica)

47. Paul Works (Jamaica)

48. Abu Akil (United Kingdom / Jamaica)

49. Myrtha Desulme (Haiti-Jamaica Society)

50. Ian Marshall (Barbados)

51. Michael Heslop (Jamaica)

52. Andrea King (Barbados)

54. Cikiah Thomas (Canada / Jamaica)