Le syndicat des travailleurs du Port, dirigé par Jean-Michel Jean-Baptiste, docker mais également important élu PPM, bloque depuis plusieurs semaines les débarquements de véhicules sur le port de Fort-de-France. Motif : Une prime de 2000 euros suspendue en 2010 dans un contexte de crise, et que les 121 ouvriers dockers ambitionnent de toucher à nouveau de manière exceptionnelle en cette fin 2014. Les négociations ont repris ce vendredi 14 novembre 2014, et pourraient aboutir rapidement, tant les enjeux sont importants pour les importateurs en cette fin d’année. Mais une fois n’est pas coutume, le traditionnel conflit de fin d’année du port de Fort-de-France ne pénalise directement – pour l’instant – que peu de catégories professionnelles, au premier rang desquelles…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres