Mamadou Tandja, Président du Nigéria, âgé de 70 ans, souhaite modifier la constitution de son pays, pour pouvoir effectuer un troisième mandat.

Mamadou Tandja a été élu en 1999 et réélu en 2004. L’article 36 de la Constitution limite le mandat présidentiel à deux quinquennats consécutifs.

Ce projet de référendum permettant de multiplier les mandats à la Présidence a été rejeté hier par la Cour Constitutionnelle du Nigéria.

Mamadou Tandja s’oppose à la décision de la haute instance, et à l’opposition de nombreux députés, en signant un décret portant sur la dissolution de l’Assemblée Nationale.

Les tensions politiques que connaît le pays pourraient donc atteindre leur paroxysme suite à cette décision présidentielle…