EDITO – L’humoriste a été placé en garde a vue ce mercredi matin pour « apologie du terrorisme ». Une mise en cause fermement contestée par son avocat, qui dément toute forme d’apologie dans l’expression de l’humoriste. Dieudonné avait posté, puis supprimé de son compte facebook la phrase « je me sens Charlie Coulibaly ». Un acte auquel le ministre de l’intérieur avait immédiatement réagi, et qui vaut aujourd’hui une garde à vue à l’humoriste. Une garde à vue  qui provoque un certain nombre d’incompréhensions et d’indignation dans la société. Elle intervient au moment même où des millions de français se sont levés pour que soit préservée à tout prix la liberté d’expression. « Une liberté d’expression au nom de laquelle Charlie Hebdo…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres