Le Maire de Fort-de-France a réagi à l’affaire de violences policières qui suscite un vif débat en ce moment. Dans ce texte, il évoque la banalisation du discours raciste, et la nécessité de demeurer vigilant.

Nous sommes tous Théo

La violence déplacée dont quatre policiers ont fait usage sur un jeune homme jusque là sans histoires, provoque des troubles importants dans son quartier d’Aulnay Sous Bois, et soulève une nouvelle fois la question de l’égalité des citoyens en France. 

Dans les pas de l’instruction ouverte pour violences volontaires et viol, je souhaite que justice soit rendue, clairement, et fermement, loin des interprétations et des justifications absurdes qu’il nous est donné d’entendre sur les médias.

Cette banalisation du racisme et les extrémismes en œuvre dans les sociétés occidentales doit continuer à nous interpeller, et à nous mobiliser. Pas seulement parce que nous sommes tous des Théo potentiels, mais aussi parce que nous avons le devoir de continuer à nous battre pour élever les consciences, faire enfin aboutir les luttes d’égalité de nos aînés, et offrir un monde meilleur à nos enfants.

Didier Laguerre, Maire de Fort-de-France