#politique #législatives Le leader du MIM est de nouveau candidat sur sa circonscription historique, le sud. Face pour l’instant à son ancien poulain Jean-Philippe Nilor, député sortant, co-président de Peyi-A, et à Philippe Petit de l’UDI. Le duel – qui ne sera qu’un duel, tant les autres candidats devraient malheureusement rester à la périphérie de cette bi-polarisation – verra t-il la réélection d’Alfred Marie-Jeanne dans son fief du sud ? Les électeurs témoigneront-ils une nouvelle fois leur fidélité à l’homme, ou joueront-ils la carte du renouvellement du député sortant ?

Pour l’heure, les chiffres de référence les plus récents – même s’ils ne correspondent pas à une élection individuelle – indiquent que la liste Gran Sanblé conduite par Alfred Marie-Jeanne a très largement conquis les communes du Sud, à l’exception de celle de Sainte-Luce et des Trois-Ilets où  la liste Alians (Letchimy) est arrivée en tête. Avec ses 18.000 voix sur l’ensemble des communes de la section, le leader du MIM a doublé le score de son adversaire le plus proche Serge Letchimy (8.800 voix) , et triplé celui de Jean-Philippe Nilor (6.700 voix), Catherine Conconne arrivant à la quatrième place (avec 4.600 voix).

La circonscription sud sera l’une des plus observées de ces élections législatives. A la fois pour l’intérêt de ce duel, mais aussi pour la curiosité que constitue l’exceptionnelle longévité d’Alfred Marie-Jeanne, 86 ans cette année, aux plus hautes fonctions politiques actives en Martinique.

 

Capture d’écran 2022-01-31 à 18.38.14

Adressez-nous vos infos à ppwi.sarl@gmail.com