En marge de sa conférence de presse de rentrée [ndlrsur laquelle nous reviendrons dans un prochain article] le président de région s’est attardé sur la récente dégradation de l’ensemble des panneaux de chantier de la collectivité, sur l’ensemble du territoire, et notamment sur le tracé du TCSP du Lamentin à Fort-de-France. Les dégâts ont été chiffrés à 100 000 euros par les services régionaux.

Serge Letchimy a évoqué une action menée par « une bande organisée et commanditée avec pour seul objectif de dénigrer l’action de la majorité régionale et de porter atteinte à son Président« , et indiqué qu’une seconde plainte avait été déposée, suite à une première dégradation intervenue il y a quelques mois.

Le président de région a dénoncé l’instauration « d’un climat de violence politique dont l’objet est de banaliser, de semer la peur et la terreur » par « ceux qui voient que la Martinique sort du mur, et de l’ombre, et qui n’ont rien à dire et à proposer ». Manière de pointer du doigt – sans la nommer, mais en évoquant les « indics du SRPJ » – l’opposition régionale « patriote ».

@polpubliques