Le Maire de Fort-de-France a réagi au décès de l’avocate Thérèse Yoyo-Likao. dans un communiqué, Didier Laguerre a rendu hommage à l’avocate et militante, première femme présidente du barreau de Martinique

J’apprends avec tristesse le décès de Maître Thérèse YOYO-LIKAO. En mars 2015, j’avais eu le plaisir de rencontrer Maître YOYO-LIKAO et d’échanger avec cette grande Dame qui a marqué par ses engagements notre histoire martiniquaise. Discrète et toujours souriante, Maître YOYO-LIKAO, fidèle à ses convictions, n’aura cessé de lutter pour le droit des femmes. À son Époux Michel et à tous les membres de sa famille, j’adresse mes plus sincères condoléances.

Plusieurs autres voix se sont également élevées parmi lesquelles celles de l’association culture-égalité : « Nous avons appris avec tristesse la mort de Thèrèse Likao Yoyo. Femme d’avant-garde, elle a été la 2e femme avocate et la 1e bâtonnière en Mque. Féministe convaincue et active, elle a œuvré au CEDIF(Centre d’études, de documentation, d’information familiale et de formation) pour l’éducation sexuelle des jeunes femmes et pour le planning familial. Elle a été également la première femme déléguée aux droits des femmes sous le gouvernement François Mitterrand en 1982. Dès cette période elle mettait en place une formation pour les femmes afin qu’elles accèdent aux fonctions électives. Femme extrêmement discrète, elle a su faire preuve dans ses nombreux engagements de ténacité, d’un grand sens de l’écoute, du dialogue et de beaucoup de tolérance. L’association féministe Culture Egalité salue sa mémoire et présente ses condoléances à toute sa famille ».

De son côté, le député Serge Letchimy a souligné la disparition d’une « belle âme éprise de justice et d’égalité ».

Photo Ville de FdF, du 8 mars 2015