Le dernier débat d’avant le premier tour se tient en ce moment même sur Martinique première télévision. Et déjà, dès les premières minutes, deux dérapages. D’abord la mise en cause des trois journalistes du plateau par Joseph Virassamy, leur demandant d’emblée de « jeter leur carte du PPM » avant le début du débat. Le motif, la question posée par Corinne Jean-Joseph, interrogeant ce dernier sur sa première décision s’il était élu et que ses requêtes en annulation de la CTM étaient annulées. Une question réfutée par le candidat, qui allait provoquer sa réaction. Une réaction rejetée d’emblée par Bertrand Caruge puis Jean-Marc Party, manifestant leur incompréhension face à l’accusation, et rappelant leur seule possession de la carte de presse.

Le second dérapage sera celui de Jean-Marc Party. Le journaliste, interrogeant Olivier Jean-Marie, lui demandera quelle serait la première décision de Nathalie Jos, si « on ne sait jamais » elle était élue. Une expression « on ne sait jamais«  malheureuse, de nature à décrédibiliser la candidate et son groupe, et suite à laquelle Olivier Jean-Marie exigera fermement « du respect » de la part du journaliste.

Nous reviendrons dès ce vendredi 4 décembre sur les thèmes évoqués durant ce débat qui se poursuit.

 

@polpubliques