2015 semble marquer le grand retour de la « société civile » dans l’arène politique, ainsi que de l’évocation désormais quasi systématique du thème de la « citoyenneté » dans la campagne. C’est sur cette thématique qu’un nouveau mouvement politique a été présenté à la presse ce mercredi 1er juillet 2015 à Fort-de-France, qui devrait conduire la  huitième liste candidate aux prochaines élections.

« Martinique gagnante » a pour leader Francette Rosamont, fondatrice du magazine Interentreprises, et élue de la chambre de commerce et d’industrie de la Martinique. A ses côtés, Matthieu Gama, huissier de justice, qui devient porte parole du mouvement.

Dans leur première « profession de foi », les responsables de « Martinique gagnante » annoncent leurs intentions : « Nous nous définissons comme des Femmes et des Hommes d’action et de bon sens, qui ont décidé, ensemble, de consacrer six années de leur vie à la remobilisation de tous les rouages de la Martinique. Notre action est d’abord pragmatique et adossée à des valeurs que nous avons déclinées dans une charte qui constitue le socle de notre action. Nous n’avons pas forcément une grande expérience politique, mais nous avons celle du terrain. Nous avons toutes et tous fait la preuve que le travail acharné, couplé à une détermination sans relâche et à la joie de bien faire, le tout partagé, mesuré et contrôlé régulièrement, sont le tiercé gagnant. C’est cette méthode que nous voulons offrir à la Martinique« .

Les huit têtes de listes pressenties pour décembre 2015 :

- Yan Monplaisir (Les républicains et alliés)

- Serge Letchimy (EPMN )

- Alfred Marie-Jeanne (Grand Sanblé)

- Nathalie Jos (Martinique citoyenne)

- Philippe Petit (UDI et alliés)

- Marcellin Nadeau (Modemas et alliés)

- Ghislaine Joachim-Arnaud (Combat ouvrier et alliés)

- Francette Rosamont (Martinique gagnante)

 

@polpubliques