Confidentiels – Politique – Services publics | La grève engagée le 13 avril 2016 par cinq organisations syndicales majoritaires au sein des services de la CTM s’amplifie dans son deuxième jour. De nouveaux sites – lycées, collèges, services sociaux, services administratifs – ont vu leurs accès condamnés. Et la détermination des agents semble se renforcer. Le syndicat FO ex-Région, qui regrette dans un communiqué (ci-dessous) de n’avoir pas été reçu par l’exécutif suite aux demandes des organisations syndicales, ne participe néanmoins pas au mouvement de grève (contrairement à FO ex-Département). Tout en reconnaissant sa position minoritaire, il estime qu’il faut laisser du temps aux dirigeants de la nouvelle collectivité. Un avis que ne partage ni la majorité syndicale,…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres