L’ Anthem of the seas est à quai au centre-ville de Fort-de-France ce lundi 16 novembre 2015. Le navire amiral de la Royal Caribbean Cruise Line avec à son bord 5400 passagers passe la journée en Martinique. Une escale qui s’inscrit dans les 215 prévues par le Comité Martiniquais du Tourisme pour cette saison 2015-2016.

global

Si le CMT revendique une augmentation de la fréquentation touristique globale depuis 2010, l’institution fait clairement de la croisière le produit d’appel du développement touristique de la Martinique. Une politique qui ne dispense pas ses dirigeants de rechercher avec les professionnels des mesures pour relancer le tourisme de séjour : négociation de nouvelles voies d’accès aériennes (avec notamment les nouvelles offres de Norwegian Airlines), et recherche de solutions financières pour permettre le règlement des dettes sociales et les opérations de modernisation des hôtels.

chiffres

 

 

Côté croisière l’évolution est visible. Les escales se multiplient (215 prévues pour cette saison, dont 23 inaugurales de navires nouveaux dans nos eaux) et la filière affiche une progression réelle dans les 10 dernières années. En termes de retombées économiques, l’étude menée par la FCCA (Florida Caribbean Cruise Association), qui compare les saisons 2004-2005 et 2014-2015 est éloquente. De 4 millions d’euros en 204, le chiffre d’affaire du secteur en Martinique atteint désormais les 22,7 millions d’euros. Les croisiéristes qui mettent pied à terre dépensent en moyenne 69€ contre 39€ en 2004. Et l’emploi direct du secteur est passé de 115 personnes à 453 l’année dernière.

Objectif du CMT, transformer les nombreux touristes de croisière de passage, en touristes de séjour, de retour.