En janvier 2014, la communauté de l’espace Sud confie la responsabilité de l’essentiel de la restauration scolaire des 12 communes qui la composent au groupement Servichef, entreprise du groupe Monplaisir. Une décision qui fera couler beaucoup d’encre, provoquera des tensions autour des transferts de personnels, et engendrera une confrontation judiciaire entre la communauté de l’Espace Sud et la société Datex, ancienne titulaire du marché. C’est cette dernière, dirigée par Muriel Palandri qui accuse Eugène Larcher de favoritisme dans ce dossier, et Eric Coppet, président de Servichef, de recel de favoritisme. Une affaire que le tribunal correctionnel de Fort-de-France examinera le 3 mai 2017.

Entretemps, le tribunal administratif de Fort-de-France a en juillet 2016 annulé la convention entre la CAESM et Servichef. Une annulation qui a donné lieu à la signature d’une nouvelle convention, provisoire celle-ci, en novembre 2016, entre les mêmes partenaires.

@polpubliques