Colloque scientifique de clôture à l’hôtel Batelière du 19 au 21 Novembre : Histoires Orales alternatives dans la Caraïbe du XIXe siècle au XXIe siècle

 

 Après Bordeaux (septembre 2015) et Port-au-Prince (avril 2017), une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en anthropologie sociale et économie, ethnologie, sociologie, Histoire, Histoire de l’art, géographie, se retrouvent du 19 au 21 novembre  en Martinique pour partager leurs résultats de recherche avec des personnalités scientifiques invitées, des collègues universitaires et le public martiniquais. Le programme de recherche ALTER (Histoires orales alternatives dans la Caraïbe), coordonné par Dimitri Béchacq (CNRS) est un projet financé par l’ANR (agence nationale de recherche). Le programme réunit des chercheurs ayant  en commun de travailler, à partir de la Caraïbe, sur les processus de formations sociales, des pratiques et des savoirs hérités de l’univers esclavagiste, diasporique et post-colonial. Ce projet a porté sur la construction et la transmission d’histoires orales, de figures,de lieux et d’événements en marge des historiographies officielles et des dispositifs autorisés, en Haïti, dans les Antilles françaises et à partir de ces territoires.

Du XIXe  au XXIe  siècle, Haïti et les Antilles françaises ont été marquées et liées par des événements aux répercussions régionales et par des phénomènes de mobilité et de circulation faisant de ces territoires des points de départ, de passage ou d’installation. Dans ce contexte, des personnalités ont émergé dont l’histoire a été peu enregistrée dans les récits officiels. Leurs trajectoires font pourtant l’objet de récits mémoriels construits et diffusés par le biais d’histoires alternatives dont les canaux et les supports sont à analyser.

Le colloque débute lundi 19 à partir de 14H;

 Programme:

le premier panel a pour thème:  » Engagisme, Migrations et Mémoires » 

 » L’engagisme africain en Martinique: des mémoires sans histoire? » Céline Flory, chargée de recherche CNRS

 » La plantation contre la diaspora: les mémoires de l’engagisme Indien à Maurice » Mathieu Claveyrolas (CNRS)

15h45-16h05 (pause)

 » Les mémoires fragmentées de la migration: une Histoire des Haïtiens en Guadeloupe » Dimitri Béchacq  CNRS, UA (université des Antilles)

Synthèse: Michelle Boussant, chargée de recherche au CNRS

- échanges et débats

17h40-18h (pause)

De 18h00 à 19h30 : projection documentaire (5omn) « Ceew Mi, l’horizon n’appartient à personne » du réalisateur Wally Fall et cinemawon (meilleur documentaire caribéen aux « Rencontres Cinéma Martinique en 2015″ . Slam avec le comédien et poète Christian Rangoli (Papa Slam)

 

Mardi 20 novembre de 9h à 12h25

Le thème du deuxième panel aura pour thème:  » Sources et archives, écriture de l’Histoire et oralité, esclavage et récit »

-  » La vie sans traces? histoire des esclavisés de la Martinique au XIXe siècle » Myriam Cottias, Directrice de recherche au CNRS et Délide Joseh, Recteur de l’Université publique du Nord.

« 10h30-10h50 (Pause)

« Théodule Alexis,(1920/1974): genèse d’une figure héroïque »John Picard Byron, Université d’état d’Haïti »

Synthèse: Jean Moomou, Maître de conférence, Université des Antilles

Echanges et débats

14h30 à 18h35: On aborde le Panel 3 qui a pour thème: « Témoins et parole, production de l’Histoire et Dimension Politique »

« La mémoire enchâssée dans la racialisation, la longévité des visées coloniales britanniques et françaises à la Martinique et à la Jamaïque »: Christine Chivallon, Directrice de recherche au CNRS

 » L’éthique de la représentation dans l’écrit de l’esclavage africain: le témoin, le témoignage et l’auteur » Nicola Frith, Maîtresse de conférence Université ‘Edinburgh »

 » Des récits en dehors de l’Histoire. Mémoires des événements de 1969 à Cazale (Haïti) » Maud Laëthier, chargée de recherche URMIS, IRD.

SynthèseCharles Fondick ( Professeur, Université de Liverpool)

Echanges et débats

Mercredi 21 novembre: Le panel 4 a pour thème:  » Arts, Normes et Contre-Narration en contexte colonial et post-colonial »

de 9h à 12h25:

« L’existence ou non d’un Art antillais (1923/1946). Vers une mémoire fracturée » Christelle lozère, Maître de conférence à L’Université des Antilles

« Du lieu à l’oeuvre: l’espace de l’entretien, un »entre lieux » et une réflexion en acte dans les ateliers d’artistes en Martinique et à Cuba » Martine Potoczny, doctorante à L’Université des Antilles 

« Perspective sur le déni colonial dans le traitement des artistes « indigènes » et son retournement » Dominique Jarrassé, professeur à l’Université de Bordeaux Montaigne

Synthèse:  Séverine Laborie, Conservatrice à la DAC Guadeloupe.

-Echanges et débats

14h30-16h:

Le dernier panel aura pour thème:  » Histoires orales et archives, de la collecte à la valorisation ».

Témoignage: René Louise, Plasticien

« Humanités numériques et sources orales alternatives »

Modération: Christelle Lozère , Maîtresse de conférence U.A

16h20-18h: conférence de clôture 

« Récits du Passé, enjeux du Présent dans les mobilisations de deux minorités caribéennes en France et aux Etats-Unis » Audrey Célestine, Maîtresse de conférence CERAPS, Université de Lille.

-Echanges et débats, modération: Dimitri Béchacq, chargé de recherche CNRS et UA

 

Chantal Kebail