Confidentiels - Ce 5 mars 2015, lors de la réunion des Forces Martiniquaises de progrès, Miguel Laventure nous a confié et expliqué ses craintes quant au fonctionnement de la future collectivité de Martinique, et aux risques de dérives que son organisation pouvait engendrer. Selon le Secrétaire général des FMP, la loi de juillet 2011 qui met en oeuvre cette collectivité unique constitue un détournement des souhaits des électeurs, par les élus martiniquais dominant le Congrès et l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Ces derniers ont voté pour une simplification administrative, et ils se retrouvent avec une organisation très différente du choix qu’a effectué la Guyane, sur la base de la même question le 24 janvier 2010. La collectivité…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres