« Quels sacrifices dois-je accepter dans l’intérêt supérieur de mon pays ? Autrement dit : quelles concessions suis-je prêt à faire, quels compromis suis-je prêt à passer ? Tel est en tous cas mon état d’esprit. Tel est le point de vue que je défends à l’intérieur de mon parti et dans le cadre des échanges avec les partenaires de mon parti. C’est dire que je me tiens très à distance des conciliabules « en ba fèy » qui se déroulent ici et là depuis quelques temps. Je doute fort, en effet, qu’elles aient toujours comme motivation première l’intérêt général de la Martinique !… » C’est en ces termes que Claude Lise intervenait le 26 octobre dernier à Ducos, à l’occasion du « Grand Sanblé » de la…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres