Tribune – Christian Magloire | Sur la planète où je vis, tout va mal, tout va de travers, tout déconne.

Mon île aussi  souffre de ces multiples  maux ravageurs générés par le profit à tout prix. Singulièrement un mal   tue, brûle et  enterre ses champs.

Sa terre  se meurt parce que  le CHLORDECONE

Oui  c’est bien cela, le CHLORDECONE .

Ne cherchez  pas ailleurs  officiellement  il n’y a pas d’autres causes,  C’est le chlore qui déconne.

Le chlore déconne… ! Ils nous prennent une fois de plus  pour des attardés et des cons !

C’est la faute à personne ! Non même   pas la faute  de  ceux qui savaient que nos   champs pourriraient et que la nature et les hommes s’empoisonneraient.

Non ! C’est la faute à personne si la flore déconne, si nos  fruits sont empoisonnés.

Non c’est la  faute à personne  si nos vaches pissent un lait vireux et  fétide

Non c’est la faute à personne si la terre ne peut s’empêcher d’intoxiquer fruits et nos racines d’un venin putride.

Non c’est la faute à personne si  la rivière refuse de laisser éclore les œufs des   écrevisses

et de ses  habitants.

Non c’est la faute à personne si nos tilapias, nos djol- pot et autres poissons préfèreront fuir les fonds des bassins  pour  nager  ventre blanc à l’air ou   tête hors de l’eau.

Non ! C’est la faute à personne si la terre est pourrie et qu’on ne pourra plus pendant des années planter  nos ignames, nos choux  et nos patates.

Non c’est la faute à personne si nous mangeons des légumes infectés d’un  poison toxique et mortifère.

Non c’est la faute à personne, à personne.

On fera bien  quelque chose d’autre pour booster l’économie de notre pays  pardi !  On fera pousser du béton, des maisons,  des centres commerciaux par exemple.

Des hôtels pour les touristes ou encore des logements pour nos compatriotes  qui souhaitent revenir au pays.

On déclassera les terrains et on trouvera certainement un moyen de faire  baisser les prix  pour eux ils en ont tant besoin.

On trouvera bien  des solutions à ce problème au moment venu !

Il y a tant à faire pour nos enfants et  pour les générations futures disent

Les hypocrites  fossoyeurs et  complices   associés de notre  île aux fleurs aux relents de pots-pourris  de vin à bon marché.

-.Le chlore déconne  mais qu’est-ce qu’ils  ont à nous faire Chiffonner du papier avec leur chlore qui déconne !

-Ils nous emmerdent ces cons avec leurs assauts, y a marre.

-La terre fait ses caprices, ne nous emmerdez pas avec vos histoires d’écologie!

-On est  d’honnêtes  commerçants, nous ne faisons que vendre des produits

que nous commandons. Le labo c’est pas nous bon sang !

-Chlordécone, Chlordécone ! On a rien à se reprocher. Nous on a  fait notre boulot.

Demandez lui pourquoi il déconne  votre Clore à la con? Au lieu de vous en prendre à nous.

-On a bien eu un doute quand on nous a dit que c’était peut-être dangereux,

Mais les instances publiques n’ont pas confirmé.

-Et puis qu’est ce qu’on aurait fait avec tout ce stock qu’on avait dans nos dépôts Hein ?

-Il ne serait pas resté sur notre dos, vous ne vous imaginez pas la catastrophe !

-Vous n’avez aucune idée des conséquences  économiques vous les écolos.

-.Ca aurait été des millions et surtout, surtout ! Des dizaines  d’emplois perdus, cela va de soi.

-Si je suis votre raisonnement,  peut être fallait –il  ne  pas vendre  ce produit  sur lequel

il n’y a aucune restriction, ni aucune interdiction officielle de vente.  Allons  soyons sérieux !

-Pourquoi chercher un responsable parmi nous,  on a nos agréments et  nos licences d’importation en règles délivrés par les  autorités compétentes, vos ne pouvez rien nous reprocher  et puis mal est déjà fait.

-Retournez vous contre le labo qui a mis en circulation ce produit !

-Ce n’est pas de notre faute si le  Chlore déconne  voyons ! Il  n’avait  qu’à ne pas déconner !

-Je plaisante, vous le voyez bien, ne mettez pas cela dans l’interview.

-Que voulez vous qu’on fasse maintenant ?

-On est assez emmerdé avec cette histoire là, il est tant d’en finir.

-On n’est pas responsable des fautes des autres.

-Voyez ailleurs, remontez la filière, voyez plus haut!

-Le Chlore déconne, le Chlore déconne comment le chlore déconne ?

Ha !

Le CHLORDECONE !

-Je n’avais pas bien compris, je croyais que c’était une blague.

-Alors là ! Nous  au ministère  à gros  sous on est pour rien dans cette histoire, Vraiment pour rien. On se doutait que c’était un peu toxique comme d’ailleurs  tous les autres produits Agro importés, mais pas à ce point, puisque les rapports des différents organismes intéressés et ceux   de monsieur Dasse  attestaient que la toxicité du CHLORDECONE ne dépassait pas le T M M (taux minimal de morbidité) requis   pour les populations  insulaires et de ce fait ne présentait pas de réels  dangers  pour elles.

-Les Domiens sont  bien réputés pour leurs résistances n’est-ce pas ?

-Et puis quand un labo  investit des sommes colossales pour promouvoir un produit, il faut qu’il le  rentabilise. C’est logique ça non ?

-Ne cherchez pas la petite bête ça va  s’arranger avec le temps vous verrez, ça va s’arranger.

Le chlore déconne c’est seulement le chlore qui déconne ?

Ne cherchez pas, en vérité en vérité je vous le dis  ne cherchez  les responsables  il n’y en pas.   En haut lieu on a déjà fermé les yeux  pour les perdre  de vue, Ils ont payés pour ne plus être de ce monde.

Ne cherchez pas, ne cherchez pas en vérité en vérité je vous le dis  c’est seulement le chlore qui déconne, c’est seulement, lui le seul  et unique coupable.

Christian MAGLOIRE

Schoelcher le 12 /08/2005