C’est via un communiqué transmis par son secrétaire général Christian Rapha que le Parti Régionaliste Martiniquais, présidé par Chantal Maignan, n’aura pas tardé à réagir aux accusations portées à l’encontre de Chantal Maignan par Fred Michel Tirault, puis par Karine Mousseau. Dans une tribune incendiaire cette dernière dénonce le rapprochement de Jenny Dulys et de Chantal Maignan du groupe Ensemble pour Une Martinique Nouvelle.

« La dernière tribune publiée par Karine Mousseau dans le FA du 5 février 2015, dont chacun jugera en conscience à la fois le fond et la forme, ne font que conforter la décision, irrévocable, du Parti Régionaliste Martiniquais, de ne pas continuer à travailler avec ceux qui se présentent actuellement comme les représentants de la droite martiniquaise, et notamment l’UMP Martinique.

Tout en revendiquant l’appartenance à une droite progressiste, c’est-à-dire dont la priorité est le développement du pays et le respect de l’identité martiniquaise, le Parti Régionaliste Martiniquais ne se reconnait pas dans la théâtralisation ridicule et dérisoire à laquelle se livrent les membres de cette fédération, devant le MIM pour l’un, et par voie de presse pour l’autre.

La politique est une chose trop sérieuse pour que ceux qui prétendent vouloir jouer un rôle majeur dans l’avancée du pays ne soient pas capables d’un peu plus de hauteur en acceptant avec dignité les choix des uns et des autres.

Le peuple martiniquais, et en particulier l’électorat de droite, jugera en conscience les comportements, les engagements et les arguments des uns et des autres. »

Chantal Maignan, Présidente du PRM