Lundi 5 janvier 2015, Palais de justice de Fort-de-France – Un an désormais que l’affaire Ceregmia défraye la chronique,  entre attaques et contre-attaques, dans une bataille désormais rangée entre les partisans de Fred Célimène et l’équipe de Corinne Mencé-Caster, actuelle présidente de l’université. Peu d’informations filtrent quant aux avancées de ce dossier Ceregmia. Pour mémoire, ce laboratoire de l’Université des Antilles et de la Guyane fait l’objet d’une enquête sous le motif de « détournement de fonds et escroquerie en bande organisée ». Une enquête qui se poursuit, puisqu’une perquisition visait le bureau de Fred Célimène en novembre 2014. Dans cette affaire complexe, plusieurs procédures sont conduites parallèlement. Les professeurs Célimène et Logossah, suspendus de leurs fonctions et interdits d’université…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres