Mis en cause dans l’enquête de Médiapart sur le CEREGMIA et l’Université Antilles Guyane, Victorin Lurel réagit à travers un droit de réponse au site national. Il y défend la position du gestionnaire des fonds Interreg qu’il était lors du traitement des dossiers du laboratoire d’études, rappelle « la lourde insistance » de Serge Letchimy en « défense des intérêts de la Martinique », et indique être prêt à s’associer à toute action en justice dans le cas où l’enquête démontrerait des malversations. 

 

Capture d’écran 2014-05-24 à 16.37.23Capture d’écran 2014-05-24 à 16.37.38