Le jeune conseiller régional, récemment promu vice-président de la région Guadeloupe a été placé en garde à vue ce lundi 29 juin 2015, après s’être rendu à une convocation de la police judiciaire. L’enquête porte sur des accusations d’atteinte sexuelle sur mineure. Des faits qui remonteraient à l’année 2013.

Cédric Cornet reçoit de nombreux soutiens – y compris de la part de son ancienne formation les Inkoruptibles – qui y voient une tentative de déstabilisation politique.

@polpubliques