Exclusif abonnés – Politique | Alors que la décision de reloger le lycée Schoelcher sur les sites de Bellevue et de Joseph Gaillard vient d’être définitivement arrêtée, un nouvel épisode pourrait mettre en difficulté ce relogement. Un courrier adressé par le maire de Fort-de-France au président de la CTM pointe des travaux engagés sans autorisation par la collectivité territoriale de Martinique au Lycée Bellevue. Il s’agit du chantier pour l’installation des modulaires devant recevoir les élèves du lycée Schoelcher en septembre 2016. Selon les services de la ville de Fort-de-France, le chantier aurait été engagé par la CTM sans attendre la validation du permis de construire soumis à autorisation de la municipalité. Un acte hors cadre, et une relation qui…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres