L’ancien Maire de Sainte-Marie ne sera pas resté bien longtemps éloigné de son fauteuil. Après avoir poussé à la démission son successeur René Vatenar, Bruno Nestor Azérot a remporté nettement la victoire lors de l’élection municipale partielle qui se déroulait le 26 novembre 2017. Au terme d’une campagne largement nourrie d’attaques personnelles dans les deux principaux camps,  le candidat Azérot recueille près de 59% des suffrages, balaye les rumeurs sur son prétendu affaiblissement, et relance la recomposition du paysage politique, en annonçant son intention de conquérir la CTM avec Jean-Philippe Nilor et Marcellin Nadeau. Une annonce qui vient confirmer les fissures au sein du MIM (dont le patron Marie-Jeanne soutenait une liste concurrente quand le député Nilor soutenait lui son « ami » Azérot), et qui en cas de confirmation positionnera une nouvelle alliance face au Gran sanblé, à la droite, et au groupe EPMN.

Une campagne tendue, et une belle victoire, ternie par les déclarations morbides du nouvel élu. Bruno Nestor Azérot annonce un « charnier » à ceux qui sont venus faire campagne contre lui, citant entre autres Karine Mousseau et Alfred Marie-Jeanne, et enfonce le clou : « ils sont morts…politiquement parlant ».

Inscrit : 16856

votants : 8331

exprimés : 7905

Bruno Nestor Azérot : 4648 voix (58,80%)

Jean-Frantz Cauver : 2604 voix (32,94%)

Louis Philippe Birba : 633 voix (8,26%)

Photo d’archive