À la manière d’un thriller, CYCLONES la 1ère création de la compagnie théâtrale T.R.A.C.K , écrite par Daniely Francisque et mise en scène par Patrice Le Namouric, palpite au rythme d’une double enquête menée âprement par les deux protagonistes dont la vie est “enjeu”, nous conduisant coeur battant, au bout de l’énigme, à la révélation d’un récit d’horreur qui souffle tout sur son passage.

Un thriller au cœur d’un cyclone

CYCLONES est un huis clos dressant face à face deux femmes, deux obsessions, une même quête.

Leyna, incroyable comédienne incarnée Daniely Francisque, trentenaire solitaire et désenchantée, vit retranchée d’un monde extérieur qu’elle considère comme menaçant. Ecorchée vive, elle noie vainement dans l’alcool un secret douloureux qui la gangrène et nourrit une haine tenace de l’Autre. Aline, interprétée par la jeune comédienne époustouflante Gloriah Bonheur, qui adolescente mal dans sa peau, a besoin de ré-enchanter sa vie pour se construire et avancer. Curieuse et idéaliste, elle se nourrit des moindres détails de l’histoire de Leyna pour donner sens à sa propre existence.

Une double enquête s’engage entre les deux femmes. Leyna enquête sur Aline sans se laisser dévoiler et la “fouille”pour connaître ses intentions cachées, Aline avance les preuves de sa bonne foi et à son tour, la questionne sur son passé. Leyna résiste de toutes ses forces aux assauts d’Aline, qui tel le cyclone, menace la forteresse de silence qu’elle a patiemment échafaudé durant toutes ces années pour se protéger. Affaiblie, Leyna finira par céder peu à peu, jusqu’à laisser s’échapper le secret qui la ronge ; tandis qu’Aline apprendra à ses dépens que la curiosité est un vilain défaut.

Une pièce nomade à 360 degré

De retour de sa résidence d’artistes au domaine de Fond Saint Jacques la semaine dernière, les comédiens donnent leur première représentation dans un lieu hors du commun le Pitt Colonnette de Ducos ce samedi 30 janvier à 19h00.

A la manière des gladiateurs, les co-protagonistes de Cyclones se livrent un duel sans merci pour rester en vie. Le spectateur à la fois enfermant, enfermé, actant, complice, adversaire et témoin assiste silencieux au combat, placé de fait dans la même adversité psychique que les personnages. Entre enfermement, déchirement et mouvement, le spectateur ainsi “dérangé” est questionné sur son positionnement moral.

Conçu dans un esprit de démocratisation culturelle le dispositif scénique « nomade », permet à la pièce de s’implanter au plus près des martiniquais. Des dates sont donc en programmation dans les deux dispositifs. Le dispositif dit frontal au Théâtre Aimé Césaire les 25, 26 et 27 février prochain et bien sûr le dispositif circulaire avec sa 1ère date ce samedi 30 janvier au Pitt Colonnette de Ducos.

 

Pour en savoir plus sur #Cyclones et sur TRACK :

Mail : compagnie.track@gmail.com

Facebook : Compagnie T.R.A.C.K

Photo : Nicolas Derné